To Da Bone
Marine Brutti, Jonathan Debrouwer, Arthur Harel (LA)HORDE

29
Avr
2018

Une meute furieuse et martiale danse, ses pas martelant le sol. Cette énergie brute est celle du jumpstyle : danse physique faite de coups de pieds et de bonds sur un tempo élevé, née à la fin des années 1990 avec le genre musical du même nom. Propagée par des vidéos postées sur le web, la danse virale fédère une communauté de jumpers, qui délaissent peu à peu leur salon pour se filmer dans l’espace public, en des lieux symboliques. Phénomène de la scène vivante actuelle, (LA)HORDE, trio de jeunes artistes surdoués, s’intéresse aux mouvements post-internet et déplace sur scène quinze danseurs européens de jumpstyle recrutés en ligne. To Da Bone déploie dans une fiction cette nouvelle force artistique, politique. Une déflagration radicale.


+
Pour fêter l’ouverture du festival
after ambiancée par Technogramma Deejays à l’issue du spectacle

+
Rencontre avec (LA)HORDE
lun 26 mars
+ d’infos

+
Échauffement collectif de jumpstyle
avec un danseur du collectif (LA)HORDE
mar 27 mars
+ d’infos

+
Herein #Novaciéries
+ d’infos

+
Cloud Chasers + Bondy
+ d’infos

ven 23 mars 21h
TAP théâtre

danse
durée : 1h
tarif S
surtitré en français

conception et mise en scène (LA)HORDE – Marine Brutti, Jonathan Debrouwer, Arthur Harel
composition sonore Aamourocean
conception lumière Patrick Riou
régie générale et assistante lumière Claire Dereeper
costumes Lily Sato
regard extérieur Jean-Christophe Lanquetin

avec Magali Casters (Belgique), Valentin Basset aka Bassardo (France), Mathieu Douay aka Magii’x (France), Camille Dubé Bouchard aka Dubz (Québec), László Holoda aka Leslee (Hongrie), Thomas Hongre aka ToPa (France), Pawel Nowicki aka Pafcio (Pologne), Kevin Martinelli aka MrCovin (France), Bartlomej Paruszewski aka Bartox (Pologne), Viktor Pershko aka Belir (Ukraine), Nick Reisinger aka Neon (Allemagne), Edgar Scassa aka Edx (France), Radek Sobierajski aka Radnaro (Pologne), Damian Kamil Szczegielniak aka Leito (Pologne), Michal Adam Zybura aka Zyto (Pologne)

(LA)HORDE

Dirigé par Marine Brutti, Jonathan Debrouwer et Arthur Harel, (LA)HORDE est un collectif artistique fondé en 2013. Leur champ d’action est orienté sur l’échange et le questionnement des codes de différentes disciplines artistiques notamment dans les milieux de l’art vivant et de l’art contemporain. Leur travail se développe à travers la mise en scène, la réalisation de films, l’installation vidéo, la création chorégraphique, et la performance. (LA)HORDE crée des univers instables et des fictions hypnotisantes qui défient le spectateur dans son expérience d’appréhension de l’œuvre. Récemment, le collectif a créé une installation multimédia autour des danses « post-internet ». Elle rassemble des vidéos d’autodidactes qui se filment chez eux, dans leur salon, mais aussi dans l’espace public en train de danser, de répéter des gestes ou de créer des tutoriels qu’ils partagent sur YouTube. Une collection de danses virales qui, au gré des partages et de leur circulation en ligne, se sont teintées de spécificités culturelles ou géographiques.

Ils en parlent

Les Inrockuptibles :

Une énergie brute couplée à un vocabulaire gestuel bluffant par sa diversité stylistique et sa technicité.


Articles :