Reflets de France
Marlène Saldana, Jonathan Drillet

29
Déc
2018

Un couple de nobliaux costumés, perruqués et maquillés à outrance, s’offre un tour patriotique des fromages de France. Pendant qu’il l’instruit avec élégance, elle déguste et se vautre dans la fierté nationale. Tous deux interrompus sans cesse par un corbeau messager qui déverse des nouvelles fraîches de l’histoire de France : Napoléon, le colonialisme, la Françafrique, le génocide rwandais… Dans ce spectacle grotesque qui dégouline et qui empeste, la danse néo-classique s’invite à table, à travers la figure de Béjart. Les trublions Marlène Saldana et Jonathan Drillet réalisent à partir de documents historiques une performance effrontée.


+
Rencontre avec Thibaud Croisy, Benjamin Bertrand, Marlène Saldana et Jonathan Drillet
mer 28 mars
+ d’infos

+
Castors (puisque tout est fini)
de Marlène Saldana et Jonathan Drillet
avec les étudiants du groupe de recherche chorégraphique de l’Université de Poitiers – SUAPS
mer 28 mars
+ d’infos

lun 26 mars 21h
mar 27 mars 20h45
TAP plateau b
théâtre
durée : 50 min
tarif XS
logomalvoyant

 

texte Jonathan Drillet, Marlène Saldana
avec Jonathan Drillet, Marlène Saldana, Christophe Ives, Angèle Micaux
maquillages, coiffures Sébastien Poirier
son Guillaume Olmeta
lumières Fabrice Ollivier
musique Laurent Durupt
vidéo Vincent Thomasset
éléments scénographiques Théo Mercier

Jonathan Drillet et Marlène Saldana

Jonathan Drillet a collaboré avec Ryan Kelly & Brennan Gerard, Christophe Honoré, Alexis Fichet, Raimund Hoghe, Daniel Larrieu… Il travaille en ce moment avec Théo Mercier, Jonathan Capdevielle, Hubert Colas. Marlène Saldana travaille avec Sophie Perez & Xavier Boussiron, Boris Charmatz, Théo Mercier, Christophe Honoré, Jerôme Bel, elle a aussi collaboré avec Yves-Noël Genod, Daniel Jeanneteau, Ryan Kelly & Brennan Gerard, Krystian Lupa, Jeanne Balibar, Martin Lechevallier… Grâce a un tel éclectisme et parce qu’a l’instar de Friedrich Nietzsche ils savent que l’art nous est donné pour nous empêcher de mourir de la vérité, ils fondent ensemble The United Patriotic Squadrons of Blessed Diana et écrivent Le Prix Kadhafi, Déja, mourir c’est pas facile, DORMIR SOMMEIL PROFOND, l’Aube d’une odyssée… Ces spectacles ont été présentés au Théâtre de Gennevilliers, au Festival Belluard (Suisse), au Studio Chez Bushwick et à la Park Avenue Armory (New York). Plus récemment, ils ont proposé des spectacles à la Ménagerie de Verre (Paris): Combat de Reines : Finale Cantonale et Fuyons sous la spirale de l’escalier profond. En 2015, ils ont créé une mise en espace pour le Festival Actoral (Marseille), une performance pour le Club Silencio (Paris), et un karaoké de discours politiques pour le Festival TJCC du Théâtre de Gennevilliers (en collaboration avec Annie Dorsen). En 2017 ils créent Le Sacre du Printemps Arabe au Centre National de la Danse, et collaborent pour la deuxième fois avec le plasticien Théo Mercier (La fille du collectionneur, Nanterre Amandiers).

 

Ils en parlent

À bras le corps :

Les deux comparses bâtissent depuis plusieurs années déjà une œuvre haute en couleurs, débordante d’énergie, qui revendique une dimension spectaculaire particulièrement prononcée, pour mieux s’attaquer à des problématiques complexes.