Déplacement
Mithkal Alzghair

29
Oct
2018

Venu en France pour étudier la danse en 2011, Mithkal Alzghair n’est jamais rentré en Syrie. Son déplacement comme celui, volontaire ou forcé, vécu par tant d’autres aujourd’hui, mène l’artiste à explorer les traces que l’errance creuse dans la chair. Seul puis avec deux hommes, il ausculte l’héritage du corps syrien, corps contraint sous l’autorité religieuse et la dictature politique, corps exilé dans l’urgence. Il extrait de la danse folklorique des motifs traditionnels qu’il vient répéter, reformuler et réagencer, révélant alors des signes équivoques : mains levées, marches cadencées et chutes sont-ils gestes de liesse, d’asservissement, de contestation ? Cette œuvre du déracinement, sobre et intense, est saisissante.


sam 24 mars 17h
Centre d’Animation de Beaulieu

danse
durée : 55 min
tarif XS
picto-02


Syrie
chorégraphie Mithkal Alzghair
interprètes Rami Farah, Samil Taskin, Mithkal Alzghair
conseils dramaturgiques Thibaut Kaiser
création lumière Séverine Rième
régie générale et vidéo Thabo Pule
technicien lumière Julien Bony

Mithkal Alzghair

Il a étudié́ entre l’Orient (Institut supérieur d’art dramatique de Damas, Syrie, spécialité́ en danse classique et moderne) et l’Occident (Centre chorégraphique national de Montpellier Languedoc-Roussillon, France). Il a été interprète pour différents chorégraphes (Marie Brolin-Tani, Xavier Le Roy et Christophe Wavelet) et a notamment collaboré avec la compagnie de théâtre italienne In-Occula pour le projet européen CRACK. Il crée Déplacement en mars 2016, un solo et un trio qui questionne son héritage dans le contexte de l’exil. Ce spectacle a gagné le 1er prix du Concours Danse élargie 2016 organisé par le Théâtre de la Ville à Paris et le Musée de la danse/CCN de Rennes et de Bretagne. À l’automne 2016, il crée la compagnie HEK-MA.

Ils en parlent

Mouvement :

Le déplacement opère, mains derrière le dos, les danseurs tombent en cadence, la chute se fait violente, chargée, politique.