And so you see… our honourable blue sky and ever enduring sun… can only be consumed slice by slice…
Robyn Orlin

29
Juin
2018

Robyn Orlin, chorégraphe sud-africaine blanche, agite depuis la fin des années 1980 la scène chorégraphique internationale. D’un humour irrésistible, ses pièces populaires et politiques touchent aux inégalités raciales, aux injustices sociales, plaies vives de son pays post-Apartheid. Elle met ici en scène son compatriote noir, le charismatique performer, guérisseur, gay et chrétien Albert Ibokwe Khoza. Son corps voluptueux éprouve les sept péchés capitaux, l’extravagant danse, chante, se peint, se pare et tend un miroir renversant aux jeux de domination entre l’Europe et l’Afrique. Une performance d’une dissidence joyeuse.


ven 23 mars 19h
sam 24 mars 15h
TAP plateau b

danse / performance
durée : 1h
tarif XS
spectacle en anglais

Afrique du Sud
un projet de Robyn Orlin
danseur Albert Silindokuhle Ibokwe Khoza
costumes Marianne Fassler
lumière Laïs Foulc
régie générale et vidéo Thabo Pule
administration et production Damien Valette
assistance et coordination Marion Paul

Robyn Orlin

Née en 1955 en Afrique du Sud, Robyn Orlin présente sa première performance à Johannesburg en 1980. Surnommée en Afrique du Sud « l’irritation permanente », elle révèle dans ses œuvres la réalité difficile et complexe de son pays. En intégrant diverses expressions artistiques (texte, vidéo, arts plastiques…), elle d’explore une certaine théâtralité qui se reflète dans son vocabulaire chorégraphique. La richesse et l’engagement de son travail lui ont valu d’être nommée Chevalier dans l’Ordre National du Mérite en 2009 et nommée Chevalier des Arts et Lettres par la Ministre de la Culture en 2015. Nous lui devons notamment Daddy, I’ve seen this piece six times before and I still don’t know why they’re hurting each other (1999), We must eat our suckers with the wrappers on, pièce sur les ravages du SIDA en Afrique du Sud, Dressed to kill… killed to dress … pour des Swenkas sud-africains (2008), Porgy & Bess (2008), Walking next to our shoesintoxicated by strawberries and cream, we enter continents without knocking…, Babysitting Petit Louis avec huit gardiens du musée du Louvre, Call it… kissed by the sun… better still the revenge of geography et reprend Daddy… avec le danseur de hip-hop Ibrahim Sissoko…

Ils en parlent

Dansercanalhistorique :

Tout se dit ici de façon tellement ludique et naturelle qu’on doit espérer que ce ne soit pas la dernière collaboration entre Khoza et Orlin, qui a trouvé ici un artiste complice parfait.