#16 – The way to go to sky et Hanyang Soogung-Ga de l’Université Hanyang (Corée du sud)
Du classique au moderne il n’y a qu’un pas

5
Avr
2018

C’est par une performance coréenne que ce fait l’ouverture des pièces étudiantes, propose un spectacle empli de légèreté et de poétique.

Les danseurs.es de l’Université Hanyang (Séoul, Corée du sud) ont ouvert le cycle des pièces étudiantes du Festival À Corps. Elles ont offert une chorégraphie conjuguant grâce et  légèreté. C’est plus particulièrement l’évolution des danseuses perchées sur leurs pointes, tout en gardant le sourire, qui dégage une grande poétique.

Dans une première partie, ces artistes développent une forte sensibilité pour produire une danse aérienne qui excite l’imaginaire du spectateur. À leurs gracieux mouvements s’ajoute un choix des costumes qui renforce une impression onirique de légèreté. Il s’agit, chez les femmes, de robes évasées et fendues dont des pans s’envolent au fil de leur danse. Ces tenues mettent en valeur leur corps svelte et épousent les formes de leur gestualité.

A contrario de cette première partie néo-classique, la seconde est plus moderne, et plus exotique. Il s’agit d’une danse plus ritualisée, qui nous évoque leur culture asiatique. Les danseurs.es ont changé de tenues, abandonnant leurs costumes plus classiques pour des kimonos, d’un style plus asiatique. L’interprète masculin incarnant un prince est assis au centre, entouré des danseuses qui semblent le vénérer, tout en mouvements.

Ce spectacle transporte dans l’univers de ces artistes, et fait voyager d’un monde à l’autre. D’une performance aérienne à une danse plus ancrée au sol et plus ritualisée.

 

Elise Debray
Héloïse Friedrich
Licence Lettres et Cultures Contemporaines

Répondre