думи мої – Dumy Moyi
François Chaignaud

10
oct
2014

De la démesure dans la danse, dans le chant, dans le costume beau comme une sculpture évoluant sur des musiques envoûtantes… le solo Думи мої est à l’image de l’artiste. Audacieux, bousculant les codes, François Chaignaud est un performeur, danseur et chanteur qui affole les cadres de l’art chorégraphique et suscite l’intérêt des scènes internationales. Pour ce nouveau spectacle créé au Festival Montpellier Danse 2013, il choisit non pas un théâtre mais un lieu intime, comme ici la chapelle des Augustins et installe le public au plus près de lui. Un écrin qui contraste avec l’extravagante splendeur du costume et le cérémonial du spectacle. Il y a du mystère et du merveilleux dans cette apparition qui chahute les limites entre le vrai et le faux, entre le réel et l’imaginaire.

+ Table ronde: D’où viennent nos gestes? Avec François Chaignaud, Odile Azagury et Loïc Touzé, modéré par Michel Briand – Lundi 14 avril à 11h15 à la Maison des Etudiants – Gratuit

+ Création avec les étudiants du SUAPS, Cecilia Bengolea et François Chaignaud: Réveillez-vous, belle endormie – Mercredi 16 avril à 20h30 au TAP théâtre – 2€

14h / 16h / 18h / 20h samedi 12 avril
14h / 16h / 18h / 20h dimanche 13 avril
Chapelle des Augustins
.
Danse / performance / récital
durée : 30 min
France
Conception, chorégraphie et interprétation: François Chaignaud
Costumes: Romain Brau
Création lumière: Philippe Gladieux
Régie: Anthony Merlaud
Conseil musical: Jérôme Marin
Adaptations/chef de chant: Antoine Bernollin
Mixage son: Jean-Michel Olivares
Tarifs: 3,50 > 8€

 

François Chaignaud

Né à Rennes, il est diplômé du Conservatoire Supérieur de Danse de Paris. Depuis 2003, il danse auprès de nombreux chorégraphes. Il présente des performances et concerts dans des lieux les plus divers, à la croisée de différentes inspirations – de la littérature érotique à l’opérette, jusqu’à l’art du hulla hoop. Il initie des collaborations déterminantes, notamment avec la légendaire drag queen de San Francisco Rumi Missabu, le performeur Benjamin Dukhan, ou le cabarettiste Jérôme Marin (Sous L’Ombrelle, 2011). En 2012, il participe à la création de Sacre # 197 de Dominique Brun. Depuis 2005, un dialogue soutenu entre François Chaignaud et Cecila Bengolea donne vie à des œuvres hétéroclites. En 2009, François Chaignaud  et Cecilia Bengolea remportent le prix de la révélation chorégraphique de la critique.

© design by Michel & Michel