Gala
Jérôme Bel

13
Août
2017

Envisager autrement la danse. Ouvrir le théâtre à ceux qu’il ne représente jamais. Se demander : comment l’art met en commun ? Artiste majeur de la scène contemporaine, Jérôme Bel revient avec une proposition qui s’est imposée durant un atelier mené avec des amateurs en Seine-Saint-Denis. Le gala, forme festive et collective, mêle ici professionnels de la danse et amateurs habitant Niort ou Poitiers. Sans jamais appeler au jugement, les différents numéros révèlent la manière dont le répertoire culturel de chacun engage un rapport singulier au désir d’autre chose, de joie, de perfection, de transfiguration et de partage politique, qu’est la danse. Et l’inventaire de cette « danse sans qualité » ne révèle pas  eulement la multiplicité des modèles esthétiques. Il œuvre dans un désir partagé.


Pour fêter l’ouverture du festival, after ambiancé par Negaton et Faelix de Technogramma
sam 8 avr 

ven 7 avr 20h30
sam 8 avr 20h30
TAP théâtre

danse
durée : 1h30
tarif M
à partir de 8 ans

En coréalisation avec Le Moulin du Roc, scène nationale Niort

Sortez en famille ! : 1 place adulte 12€, 1 place enfant 8€
Offre valable pour l’achat d’une place adulte + une place enfant (- 16 ans) minimum

conception Jérôme Bel
assisté de Maxime Kurvers
assistants au remontage Cédric Andrieux, Raphaëlle Delaunay
de et par distribution en cours
costumes les danseurs

Jérôme Bel

Né en 1964, Jérôme Bel vit à Paris. Élève du Centre national de danse contemporaine d’Angers, il danse, dès sa sortie en 1985, pour plusieurs chorégraphes en France et en Italie. En 1994, Jérôme Bel compose sa première pièce, une chorégraphie d’objet intitulée nom donné par l’auteur. S’ensuit alors une série de performances au succès international : Jérôme Bel (1995), basée sur l’identité et la totale nudité des quatre interprètes, Shirtologie (1997), réalisé à la demande du Centro Cultural de Belem ou The show must go on (2001) au répertoire du Deutsches Schauspielhaus à Hambourg de 2000 à 2005, du Ballet de l’Opéra de Lyon de 2007 à 2014 et présenté au Festival à Corps en 2015. Avec Véronique Doisneau (2004), Isabel Torres (2005), Pichet Klunchun and myself (2005) et Cédric Andrieux (2009), le chorégraphe interroge l’expérience et le savoir des interprètes. C’est cette démarche qui pousse Jérôme Bel à créer, en 2012, Disabled Theater, une pièce avec les acteurs professionnels handicapés mentaux du Theater Hora, puis Gala (2015), où dansent ensemble professionnels et amateurs issus de divers horizons.

Ils en parlent

Télérama:

Ode à la spontanéité et à la différence, Gala célèbre une danse décomplexée, imparfaite et jubilatoire.